top of page

Livre FLEUR DE LUMIERE

Dernière mise à jour : il y a 2 jours



Fleur de lumière (2014, Ed Edilivre) est un roman d'un nouveau genre, entre spiritualité et science-fiction. Il se déroule sur Terre en 2093, dix ans après la fin des "années limites", qui ont failli ravager la Terre à jamais. Roman initiatique, il permet au fil des amours, des peines et des joies de ses personnages, de suivre leur transformation intérieure, ainsi que celle du monde qu'ils ont contribué à sauver. Pendant que certains construisent un nouveau monde basé sur le respect, l'amour et le partage, d'autres se préparent à aller vivre sur une nouvelle planète, car un tiers de la surface de la Terre n'est plus habitable.


Le livre est disponible sur toutes les plates-formes de vente en ligne. Pour le commander : cliquez ici.


(Extrait)

Chapitre 1

Léa et Gilles

20 octobre 2092, résidence du nouveau monde, Leucate, Sud de la France


La chaleur est moite, mi-acidulée, mi-sucrée. Heureusement, un petit air frais permet de respirer, malgré les 28° affichés sur le baromètre. Une température élevée pour un mois d’octobre, même pour le sud de la France. Depuis la fin des années limites, en 2082, la météo a changé de manière importante et à des degrés divers sur tous les Continents, les températures se sont élevées de 2,5° en moyenne. En France, le climat est resté tempéré, mais les saisons froides ont disparu, remplacées par des périodes très humides et un été plus chaud, à la limite de la sécheresse dans le sud du pays. Du haut de la terrasse de l'appartement que Léa partage avec son frère Gilles à Leucate, dans le Languedoc, elle admire les couleurs du soir et la mer Méditerranée à l'horizon. Sous la brume de chaleur, quelques bateaux de pêcheur reviennent au port, profitant jusqu'au bout de la lumière du jour.

Gilles fait son entrée, deux assiettes bien garnies dans les mains :

- Et voilà la recette du chef, le taboulé de la mer !

Son frère est un fin cuisinier, passionné par l'alimentation diététique, légère, parfumée et bénéfique pour la santé. L'huile d'olive au goût délicatement fruité provient de la distillerie de la région, le citron et les herbes aromatiques viennent du verger collectif de la résidence où ils habitent depuis un mois. Léa le regarde avec attention. Qu'il est beau avec ses cheveux gris argentés, son pantalon blanc, sa chemise indienne indigo qui rappelle ses yeux bleus clairs.

- Veux-tu boire un cocktail frais que j'ai préparé ? C’est un mélange à base de citron, gingembre, miel et framboise, demande-t-elle.

- Volontiers !

Léa commence à manger son plat avec plaisir.

- Hum... Ce taboulé est divin ! Comment fais-tu pour que cela soit aussi bon ?

Gilles prend un air sérieux et inspiré avant de répondre.

- Tu as prononcé le mot-clé : "divin", c'est une recette qui m'a été inspirée d'en "Haut".

Léa sourit, elle sait que Gilles est depuis longtemps connecté avec l'Univers et que sa vie a été un long chemin vers la vérité intérieure. A soixante-dix ans, il est désormais arrivé au bout de sa quête. Son visage resplendissant, ses yeux pétillants, sa voix chaude en sont les témoins.

- J'ai une idée, dit Léa, nous vivons ensemble dans cette résidence merveilleuse depuis quatre semaines et à part quelques personnes croisées au fur et à mesure de nos activités, on ne connaît pas grand monde, nous pourrions organiser une fête et inviter les autres habitants à se joindre à nous ?

Gilles approuve avec enthousiasme, d’autant plus que cette résidence du nouveau monde s'intègre dans le plan de reconstruction de la planète, où la priorité a été donnée à des habitats conçus pour faciliter les rencontres, les partages et développer une économie locale et une indépendance énergétique.

- Excellente idée ! On pourrait l’organiser le 10 novembre, c’est un samedi soir, il y aura plus de monde. Au fait, comment comptes-tu contacter les 100 personnes qui habitent ici ?

- As-tu oublié mes facultés télépathiques ? répond sa sœur, je peux les contacter par la pensée ; cela se fait de plus en plus maintenant. Il suffit que je visualise chaque appartement et que je recherche la fréquence vibratoire de ses occupants pour communiquer avec eux. Pour ceux qui ne répondent pas, on prend leur adresse dans l'annuaire et on les contacte par visiophone.

- Tu as raison, répond Gilles, nous devons nous habituer à utiliser nos dons de télépathe au quotidien, je suis sûr que dans quelques années, ce sera notre mode de communication principal.


Léa soupire, devenir télépathe n'avait pas été facile. Elle avait eu besoin de quatre ans pour développer ce sixième sens qui ne peut apparaître que lorsque les principaux freins intérieurs ont disparu. Elle avait dû affronter la part d'ombre qui réside en chaque être, chasser ce qui obscurcissait son esprit, accueillir et reconnaître ses peurs, identifier ses blocages pour les dépasser. Combien de larmes avait-elle versées ! Elle se rappelait que le plus dur avait été de s'aimer, s'aimer vraiment. Heureusement, les différentes techniques de méditation que lui avait enseignées avec patience et beaucoup d'amour son fils Alexis, ainsi que les soins énergétiques qu'il lui avait prodigués, l'avaient soutenue dans cette démarche. Elle n'aurait pas réussi sans cela. Alexis avait utilisé tous ses pouvoirs. Grâce à ce travail, elle avait pu développer l'ensemble de ses perceptions sensorielles.


- Tu sais Gilles, je ne sais pas si tout le monde pourra devenir télépathe, ni si chacun arrivera à développer son sixième sens, car c'est un chemin difficile pour y parvenir. Tout le monde n'aura pas forcément l'envie et le courage de l'emprunter.

- Oui et non petite sœur ! Ce monde a profondément changé et ses habitants aussi, nous sommes dans l'Ere nouvelle maintenant ! La spiritualité, la connexion au divin sont devenus des actes de la vie courante, des possibilités offertes à tous ceux qui le souhaitent. Le chemin reste personnel mais les conditions de transformation n'ont jamais été aussi favorables, d'abord parce que le monde revient enfin à des valeurs d'humanisme et de tolérance, ensuite parce qu'il existe de plus en plus d'êtres qui s'éveillent et se transforment, autant d'exemples pour ceux qui hésitent. Et puis…

Léa regarde son frère avec attention, elle le sent hésité, comme attendant une réponse à une question.

- Et puis quoi ?, demande-t-elle doucement.

- Et nous sommes dorénavant baignés dans de hautes énergies qui sont des énergies d'amour, favorisant l'évolution de nos âmes et la paix de nos esprits. Nous sommes passés de la 3ème à la 4ème dimension de conscience ! N'oublie pas !

Léa devient pensive. Comment l'oublier ?


Les années limites avaient duré cinq ans, de 2077 à 2082, cinq ans pendant lesquels la Terre s’était transformée de manière radicale ainsi que ses habitants. Bien que cette transformation ait été effectuée dans la douleur, les millions d’êtres humains qui avaient accompagné par leurs actes et leurs pensées cette période critique, étaient dorénavant passés à un nouveau niveau de conscience. Ce changement s’était effectué en même temps que la transformation de la planète. L’ancien monde avait disparu, lâchant la cupidité, l’orgueil, la jalousie, la peur, pour des sentiments de joie, de partage et de bonheur d’être. Certains plus avancés spirituellement avaient même élevé leur niveau de conscience à la 5e dimension, où la connexion avec le divin était permanente et l’unification avec son esprit, son âme, un état naturel.


Une sonnerie mélodieuse retentit dans le salon de leur appartement. Léa se dirige vers le visiophone, mais avant d'entendre la voix et découvrir le visage sur l'écran, elle sait déjà que c'est son fils qui appelle.

- Alors, comment ça va dans votre nouvelle maison ? demande-t-il.

Le visage souriant d'Alexis apparaît alors dans l'appareil.

- On commence à prendre nos marques, et on profite de l'été qui rallonge, répond Léa qui se place devant la caméra du visiophone.

- J'ai hâte de venir vous rejoindre, revoir le Languedoc et découvrir comment vous êtes installés. Je viendrai sûrement avant la fin de l'année !

- Alors sois-là pour Noël, ça me ferait tellement plaisir ! dit Léa, en songeant au bonheur de passer cette fête ensemble.

Alexis comprend que sa mère a besoin de le voir, il ressent ses pensées si facilement !

- D'accord, maman, je serai là pour Noël, ça me fait plaisir aussi !

Puis, il prend un ton plus sérieux.

- N'oublie pas que je suis toujours près de toi, mes pensées peuvent te joindre partout, même quand je suis sur une autre planète !

Pour confirmer ses paroles, Alexis envoie une vague d'énergie affectueuse à sa mère qui se laisse porter par cette sensation de bonheur aérien qu'elle a appris à ressentir.

- Je sais, mon chéri, je sais. Mais je ne suis pas aussi habituée que toi à voyager en pensée, dans toutes les dimensions de l'Univers. Je reste encore attachée à notre corps physique, et le mien a besoin de te prendre dans ses bras, de te voir...

Il l'interrompt gentiment :

- Je dois y aller maintenant, on part dans une heure en expédition dans le désert. Je t’appellerai à mon retour ou je t'enverrai des baisers en rêve...

Une nouvelle vague d'énergie bienfaisante transperce le cœur de Léa, à laquelle elle répond à son tour, en ajoutant :

- A bientôt !


Son frère termine son repas quand Léa revient, toute joyeuse.

- C’était Alexis, il viendra pour Noël.

- Tant mieux, cela fait si longtemps qu'on ne l'a pas vu ! La dernière fois, c'était à Londres, pour son admission au Comité international des sages, mais cela date au moins d'un an ! Depuis qu'il est à la recherche de planètes pour l'installation de colonies terrestres, il n'est pas très disponible ! Puis, d'un ton décidé, il propose à sa sœur.

- Finissons le repas et après, on se lance dans les invitations !

N'étant que depuis peu à la résidence, il leur faut un peu de temps pour repérer le nombre d'appartements et leur disposition.

- Je ne croyais pas qu'on était aussi nombreux, on doit bien être cent cinquante ! s'exclame Gilles.

- Alors, divisons en deux parties la liste, on ira plus vite, propose Léa.

Ils contactent en premier les personnes qu'ils ont côtoyées depuis leur arrivée : leurs voisins, les responsables de la résidence, les animateurs, les partenaires de Qi Gong ; tous sont enchantés. Puis, au bout d'une heure de séances de télépathie et une soixantaine d'appels par visiophone, ils ont reçu près de quatre- vingt réponses positives.

La nuit est tombée ; les étoiles scintillent dans le ciel, leur luminosité est atténuée par la lune croissante. Léa songe à l'immensité du ciel, aux mondes qu'il accueille, aux êtres qui les habitent et se met à rêver de rejoindre son fils. En choisissant de s'installer avec son frère à la résidence du nouveau monde à Leucate, sur la terre où vivaient ses grands parents, elle sait qu'elle prend un nouveau tournant. Finalement, elle a le même esprit d'aventure qu'Alexis. Cette pensée lui fait du bien. Elle se love contre son frère et annonce :


- Nous sommes les aventuriers du nouveau monde !





46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page